la législation va à l'encontre de l'envie des joueurs en france

Les parieurs français boudés par les opérateurs de casino en ligne

Au grand désarroi des joueurs français, la majorité des sites de casino en ligne refusent leur inscription. Les parieurs en lignes français sont victimes malgré eux de la mauvaise réputation du marché hexagonal. Casino-en-ligne.cc fait le point sur la situation :

Un régime de taxation rigoureux

la législation va à l'encontre de l'envie des joueurs en franceLa France est un des pays les plus astreignants en matière de jeu de casino en ligne. C’est en effet la raison pour laquelle les opérateurs de jeux de hasard sur la toile fuient le marché français. Ils doivent en effet se soumettre au régime de taxation rigoureux mis en place par le gouvernement depuis juin 2010. L’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux d’Argent en Ligne) a sévèrement sévi avec l’application d’une taxe de 46 % des recettes brutes des opérateurs. Cette mesure excessive a réduit à néant les efforts des opérateurs qui ont travaillé dans le secteur. Un grand nombre d’opérateurs et de fournisseurs se sont retirés du marché pour investir dans d’autres pays où la loi est plus clémente. Les quelques opérateurs qui se sont aventurés sur le marché lors de son ouverture à la concurrence ont dû faire marche arrière. Une situation qui est loin d’être favorable pour les joueurs français. 70 % des sites de jeux de casino en ligne rejettent l’inscription des joueurs de l’hexagone sur leur site. Les restrictions contre-productives n’ont fait qu’aggraver la situation de la France. Elle est en effet devenue un pays défavorable aux jeux d’argent en ligne. Le pays rejoint ainsi les États-Unis en tête de la liste des pays les plus astreignants. Sur les 655 casinos virtuels du marché international, 72 % bloquent l’accès aux joueurs américains et 70 % aux Français. Ces derniers sont ainsi obligés de se contenter des offres des quelques opérateurs présents sur le marché hexagonal pour jouer au blackjack et autres machines à sous.

Une juridiction différente d’un pays à un autre

D’après une étude portant sur la liberté des joueurs en ligne, plus de la moitié la population mondiale ne peut pas accéder aux casinos en ligne. L’accès aux jeux de hasard en ligne se trouve donc limité, et pas seulement pour les joueurs français. Le marché hexagonal fait partie des marchés les plus stricts de la scène mondiale. Cette mesure restrictive se ressent notamment au niveau des opérateurs. Ces derniers doivent s’acquitter de la taxe de 46 % pour pouvoir évoluer sur le marché. Ce cas concerne particulièrement la France, mais dans d’autres pays la juridiction est presque la même. Seuls 93 des 255 pays enquêtés se montrent cléments envers les opérateurs de jeux sur internet. Ils n’imposent aucune règle sur l’accès aux jeux en ligne, et n’autorisent pas pour autant l’accès. Parmi les pays interdisant les jeux d’argent virtuel, 25 engagent des mesures légales contre les opérateurs illégaux ainsi que les joueurs. 15 autres appliquent des sanctions administratives aux joueurs en ligne enfreignant la juridiction locale. 61 pays délivrent des licences aux opérateurs et 39 pays interdisent catégoriquement les jeux d’argent en ligne. 32 autres pays interdisent cette activité aux opérateurs locaux tout en autorisant l’introduction des opérateurs étrangers dans le secteur.